AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
mourir 30 fois - afanen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Invité


Sujet: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 1:04

Rien n'est à nous




Auriol
Je suis le genre de nana chiante qui a du mal à se sentir bien sur un forum, et qui a, des moments de flemme terrible. Mais honnêtement, je me soigne. En plus, j'adore l'idée du forum : bien des années en amont, un contexte vaguement similaire était sorti, et ça m'avait clairement séduit - sauf que le forum est mort blabla. Alors, vous imaginez pas mon bonheur en voyant ça. En plus, ça me donne l'occasion de jouer ce personnage, qui trotte quelque part depuis très longtemps. Sinon, j'ai dix-huit ans - ouioui cloper et picoler en toute légalité, et je suis une fille. (J'espère que ce smiley vous mettra bien le doute). Généralement je suis là tous les jours, à chaque instant. Et, j'utilise tout le temps le . Lui aussi, tiens  . Donc voilà.    

©Ealitya
nom : C'est une beauté d'âme. Un avertissement de tendre mère, à l'enfant qui s'en va, sur les sentiers veillés par le loup. Le dernier baiser d'un amant, quand celui-ci voit l'autre s'en aller à l'inconnu. La main hésitante d'un héros, quand le chemin voit naître Risque et Péril. C'est la Prudence, drapée de rouge. La Prudence, en bleu pervenche quand elle se cache entre les fleurs. Nul Pwyll ne sait mieux l'incarner : les autres sont profanes.▲  prénom : Les chairs que les dents tranchent, et que la langue sait aimer. C'est l'innocence, c'est les fruits sauvages. Une main, tendue. Saisir les cloches rouges, roses, et leurs boursouflures sucrées! C'est un délice, et l'enfant Framboise est d'un pareil effet. Afanen envoûte d'insolence, de caprice, et est toujours exquise.▲  âge et date de naissance : La fleur ne fane, pas encore. Fraîche, car le matin menace, mais reste clément. Les joues sont rondes, la blondeur intacte : à vingt-trois ans. Mais le temps qui passe ne l'effraie pas, car elle l'oublie toujours. Les jours se ressemblent, et s'effacent dans la joie d'une aventure, dans la renaissance d'un amour d'imaginaire. Alors, le premier novembre n'a plus aucune importance. ▲  orientation sexuelle : Le coeur a des caprices, et si les hommes reviennent et demeurent, ce n'est qu'une constante parmi tant d'autres. L'enfant aime la brutalité, l'horreur qu'elle pense soigner, d'une pensée légère. D'un regard d'amour, d'une main froide comme les cadavres qu'elle s'invente. L'inhumain a, tristement, plus souvent le visage d'un homme. ▲  metier : Envie de bien faire, d'une exemplarité qui dégénère. De la tendresse qui s'exprime alors. Et, l'enfant ne touche plus terre : ne l'a jamais effleuré. Et, malgré cela, ce n'est qu'une fleur gentille, qu'une infirmière aux drôles de gestes, à l'attention tendre et fatale. Gentille folle, au milieu des siens. Chère enfant affiliée aux criminels. ▲  situation familiale : Ne reste rien en mémoire, qu'une petite sœur. Qu'un bouton de maladie, qu'une poupée fragile. Qu'une peau de verre, que des cheveux de paille. La peau est si pâle, elle se souvient. Une adorable fille, elle se dit. Et qui, aujourd'hui, est au milieu des autres. De ces autres dont elle s'occupe : la famille est là. Elles sont bien loin du Pays de Galles   ▲  traits de caractère : Blancheur de visage, âme gentille. Serviabilité poussée à son extrême, le bon sourire de la sainte occupe le visage. Jamais une plainte, car l'aide est importante. Cœur à caprice, qui aime tout à chaque instant. Insolente impolie, quand viennent les confrontations. Une tête baissée, une moue détestable. Tout en silence, toujours réservée. ▲  groupe : THE CIVILIAN. . ▲  crédits : votre réponse ici  votre réponse ici

Car je, prends tout



Ta maladie
Tes tics et manies


 

La tristesse d'un Münchhausen par procuration.

Maman, je m'occupe de petite sœur. Promis.
Partez tranquille.
Tout ira bien. Je suis là pour veiller, là pour être.
Tout pour elle.
Elle est belle : c'est ma sœur.
Maman, Papa, vous êtes revenus ! Maman, Papa !
Petite sœur est tombée.
C'est le petit escalier en pierre.
Elle n'a pas fait attention : elle va mieux.
Grâce à moi.
Je lui ai donné un bonbon à la framboise, et un bisou magique.
Elle ne pleure plus. Elle a été docile.
Et moi, j'ai été très courage.
Elle s'approchera plus du petit escalier en pierre.
Maman, je m'occupe de petite sœur. Promis.
Partez tranquille.
Je suis responsable, je m'occupe de tout.
On ira manger de la tarte au citron. Et des bonbons.
A la framboise.
Je lui en donnerais.
Papa, Maman, enfin là !
Petite sœur a trouvé les ciseaux de couture.
Elle a saigné du bras, Maman, Papa.
Elle a les mains qui traînent partout.
Elle est bête, car elle jeune.
Moi, je suis pas comme ça : je l'ai aidé après.
J'ai été gentille.
J'ai mis un pansement, après avoir nettoyé.
Je lui ai donné un bonbon à la framboise, et un bisou magique.
Maman, tu es fière ? Je suis forte.
Pas comme petite sœur.
J'ai rangé les ciseaux en haut de l'étagère.
Maman, je m'occupe de petite sœur. Promis.
Partez tranquille.
Elle ne court pas le risque : je suis là.
On ne quittera pas la chambre.
On fera des châteaux de guimauve.
Je lui raconterai des histoires : car c'est le soir.
Elle aime les princesses.
Petite sœur est brûlée.
C'est le fer à repasser.
Je faisais comme toi. Je voulais aider.
Elle aussi, mais elle est trop jeune.
J'ai été comme une grande.
J'ai passé de la pommade, et l'ai rassurée.
Je lui ai donné un bonbon à la framboise, et un bisou magique.
Maman, Maman ! Tu es fière ?
Elle ne s'approchera plus de la buanderie.
J'ai été grande.
J'ai été courage.
J'ai été là pour petite sœur.
Cette empotée.





SELON PROUST :



Le principal trait de mon caractère ? Gentille servilité, volonté de s'affairer à satisfaire les besoins des autres. A veiller, sur l'enfant au pâle sourire.

La qualité que je préfère chez un homme ? Un sentiment de justice, une brutale justice. Pas au rabais, pas arraché à la tête des autres. L'homme rêvé est tout autant poète qu'il est justicier.

La qualité que je préfère chez une femme ? Comme petite sœur. Gentille pleureuse, petite chose fragile. Petite chose qui se tait et qui se recroqueville.

Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ? L'amitié peine à être obtenue, et l'entente n'est pas souvent recherchée. Peu d'autres, dont elle souhaite l'écoute. Peu d'autres, à qui elle quémande leur silence.

Mon principal défaut ? Petite capricieuse, petite exigeante qui a peur d'hurler pour avoir. Qui se contente, d'une moue, d'un regard. D'une léthargie.

Mon occupation préférée ? Un regard pour l'autre derrière la porte, derrière la vitre. L'autre enfermé, plus que tous. Des détails qui se notent, dans un coin de la tête. Des yeux qui traînent, partout.

Mon rêve de bonheur ? Petite sœur pleure, puis vient le bonbon à la framboise. Et le bisou magique. Alors, tout va mieux.

Quel serait mon plus grand malheur ? Elle fronce les sourcils. Petite sœur, est devenue grande. Tous les malheurs du monde ne viennent pas à son encontre. Le vent est doux. La vie est clémente. Et, elle s'en va : joyeuse, saine. Sans personne.

Ce que je voudrais être ? La sainte protectrice, blanche, qui se penche sur tous. La main qui soigne d'une fièvre, les lèvres qui enlèvent les maux.

Le pays où je désirerais vivre ? Celui du père, celui de son prénom : le Pays de Galles. La beauté de Cardiff n'a été que contée, et seules quelques maigres photos en témoignent.

La couleur que je préfère ? La framboise de son prénom, la framboise sur ses lèvres : souvent.

La fleur que j'aime ? Les jasmins dont elle s'occupe, comme elle le fait avec petite sœur.

L'oiseau que je préfère ? Il n'y en a pas. La liberté, les ailes grandes et larges : ce n'est pas pour elle. Car, une fois soigné, l'oiseau quitte l'homme, la main qui nourrit. Et, la nature est revenue à la vérité.

Mes auteurs favoris en prose ? Toujours une enfant, toujours une tendre rêveuse : les contes sont sur sa table de chevet. C'est le rire, c'est le sourire. C'est le cœur qui s'apaise. Andersen a les bras grands ouverts, autant que Perrault l'ennuie, et Grimm l'effraie.

Mes poètes préférés ? Elle ne connait rien des poètes, rien qui des mots qui perdent les esprits minces, et les âmes simples d'enfant. Mais, il y a un, un unique, car sa sœur lui a lu. Une fois. C'est Eluard, avec ses parfums éclos. En vrai, elle est même pas certaine de le trouver joli.




Dernière édition par Afanen Pwyll le Ven 29 Juil - 12:51, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Invité


Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 1:05

ATROCITÉ BLANCHE


une lettre d'amour

Vous voilà arrivés à la deuxième partie, plus quelques minutes sur votre clavier pour former une histoire et la fiche sera complète. Nous avons d'ailleurs très hâte de lire la genèse de votre personnage et pour cela un minimum de 500 mots est demandé. Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Une deuxième citation


Dernière édition par Afanen Pwyll le Ven 29 Juil - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 3:26

Gabriella Wilde, cette déesse!!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 49
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 9:15

Bienvenue, bon courage pour ta fiche qui a un début très prometteur *_*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 128
› DATE INSCRIPTION : 19/06/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 10:41

Je suis envoûtée par ce que tu as écris ! Surtout la première partie, ce syndrome déjà me fascine beaucoup mais alors là avec un tel personnage, c'est juste... je suis admirative, c'est beau et en même temps ça suinte le danger dans tous tes mots en gardant quand même ce soupçon d'innocence, je ne sais pas comment tu fais et je suis jalouse (donc t'as pas intérêt à partir )
Bienvenue chez toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 96
› DATE INSCRIPTION : 16/06/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 10:43

bienvenue le syndrome que tu choisis de le lui donner pas aisé à écrire, mais alors, ça promet des merveilles et je mentionne ta plume ? car je crois que c'est important, ces mots qui coulent tout seuls elle est dans l'aile des criminels, avec Méfi (j'espère que tu trouveras ta place sur le forum, je sais que c'est toujours un peu difficile de se frayer un chemin quand on débarque seule )


LA NUIT JE MENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 11:37

ouh la folie, la douce petite folie je suis totalement envoutée par tes mots, ton personnage c'est de la bombe, c'est délirant elle a l'air douce mais pas gentille pour un sou, c'est fou puis je suis totalement intriguée par la petite soeur, par leur relation bienvenue parmi nous et bon courage pour le reste de ta fiche qui promet monts et merveilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 23
› DATE INSCRIPTION : 25/07/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 14:14

Cette plume Ce personnage ça envoie du lourd, ça donne envie d'en savoir plus
Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Invité


Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 19:45

Gillian, merci. What a Face
Gauthier, oooooh merci. En plus, la maladie de ton personnage, ohlala.
Chrisante, je rougis devant tout ça. Ouai, bah le creepy de l'innocence, c'est mon domaine d'expertise. (Nan, je risque pas, j'ai l'impression qu'ici c'est maison.
Mefi, ohlala. Mads. A vrai dire, j'ai déjà une idée. J'avance un peu dans ma fiche, et je t'envoie un mp.
Louison, ooooh la maladie de ton personne. Elle a l'air méga intéressante. Méga, méga. En plus j'adoooooore Dane.
Raphael, merci. What a Face
Revenir en haut Aller en bas

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 28 Juil - 21:55

Ce début de fiche, c'est presque magique. C'est beau. J'espère vraiment que tu vas te plaire pour qu'on puisse profiter de ta plume encore et encore et cette maladie. J'adore le début de ta fiche, je sais même pas quoi dire Bienvenue et bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 96
› DATE INSCRIPTION : 16/06/2016



Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen
Jeu 4 Aoû - 10:35

Coucou

Le délai de ta fiche est maintenant dépassé, nous aimerions bien avoir de tes nouvelles car sans cela nous serons obligés d'archiver ta fiche et de supprimer ton compte

Il te reste trois jours de sursis néanmoins


LA NUIT JE MENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Sujet: Re: mourir 30 fois - afanen

Revenir en haut Aller en bas
 
mourir 30 fois - afanen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre et mourir, en ce jour [PV Atlas]
» Il était une fois... Carrefour!
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE
» 2x07 : "Servir ou mourir"
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDIOUS :: INSIDIOUS :: CAMISOLE-
Sauter vers: