AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
From deranged to divine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: From deranged to divine
Mer 20 Juil - 12:11

Basic Instinct




PEONY
ou Charlène, 22 ans depuis juin. Que le temps passe vite. Une vilaine tentatrice m'a agité le forum sous le nez et j'ai craqué. Pas de ma faute si j'aime les univers glauques. Fran Bow a eu ma peau, il me fallait un forum s'en approchant, donc voilà. Présente minimum 5/7, mais normalement je suis là quasiment tout le temps.

© wildbeast.
nom : Le nom hérité des contrefaçons. Marque la propriété du couple et l'appartenance au clan des brisés. Dagenhart, la noblesse oubliée pour les vices. Dagenhart, le couteau en plein cœur et les larmes carmin sur les joues pales.  ▲  prénom : Femme à la poitrine blanche. Bronwen. Le prénom qui décrit la marchandise. Bronwen, la première, la source et la victime. Un seul prénom pour l'identité reconnue, mais ils sont nombreux. Un prénom par personnalité. Les pleurs de Cat, la langue de Joan, les poings de Roscoe et les autres...  ▲  âge et date de naissance : Par simplicité, les dates ont été oubliées, chaque enfant fêtait son anniversaire par rapport aux saisons. Les solstices pour les filles, les équinoxes pour les garçons, c'est ainsi que la brune a hérité du jour de l'été. Son âge lui, parait-il est bien le bon, vingt-sept ans. Un âge où elles ne sont plus bonnes à rien d'après les parents, heureusement qu'ils ne sont plus là. ▲ statut civil : Sujet bien compliqué pour celle qui change de caractère sans crier gare. Il y a bien Martha qui tombe amoureuse de tout le monde, une malédiction pour tous les autres.  ▲  orientation sexuelle : Joan aime les corps et peu importe ce qu'il y a entre les cuisses. Le plaisir est le même surtout quand il y a une récompense à la fin. Bronwen, quant à elle, évite le sujet. ▲  metier : Aucun diplôme. Les cours accordés par la mère vicieuse et stricte. Elle sait lire, écrire, jouer du piano et d'autres instruments pour divertir, mais le seul métier qu'on lui a appris est celui du plaisir. Satisfaire les acheteurs et se plier à leurs désirs. ▲  situation familiale : Ils étaient nombreux. Les propriétaires, 'parents', couple de riches gardant leurs enfants loin des atrocités du monde. Les frères et sœurs, les victimes. Une douzaine de chiards, des fois un peu plus et d'autres un peu moins. C'est fragile les gamins entre les doigts des hommes virils. Mais il ne reste plus que Bronwen maintenant. Famille décimée. Commerce fermé.  ▲  traits de caractère : Décrire son caractère serait comme lire un annuaire téléphonique. Le corps est capable de tout, ça dépend de qui a les rênes. Parfois douce enfant effrayée par le croque-mitaine puis artiste décomplexée. Lui parler revient à jouer une partie de roulette russe. A vous d'être chanceux. Mais Bronwen, elle est brisée et forte. Curieuse et réservée. Elle est l'optimiste qui ne déteste pas la vie malgré tout. Bronwen est le mélange de toutes les autres personnalités.  ▲  groupe : the martyr ▲  crédits : Psycho, Alice Sebold, Stephen King et Michl.

You save yourself or you remain unsaved.



Ta maladie
Tes tics et manies



Trouble dissociatif de l'identité.

Bronwen et les autres. Eux et le reste du monde. Les lucioles. Ils s'illuminent temporairement. Visibles pendant un instant avant de disparaître dans les ténèbres du monde putride. Au début, elle était seule, en tout cas c'est ce qu'elle vous dira sans en être parfaitement certaine. C'est juste que sa mémoire lui fait un peu défaut sur le long terme. Elles sont arrivées au fur et à mesure, ou en tout cas, elles se sont présentées ainsi. Dagenhart l'ignore totalement, elle se souvient pas de tout, juste de les avoir trouvées quand elle en avait besoin. Il n'y a pas plusieurs personnalités, mais plusieurs personnes. Chacune avec son caractère, son âge, ses origines, son histoire. Toutes différentes et pourtant toutes unies. Elles cohabitent dans la caboche. Discutent et s'échangent la place. Parfois c'est le silence, Bronwen se retrouve seule ou alors le contrôle est volé et elle oublie les dernières heures, les derniers jours. Les lucioles doivent vivre en paix pour garder un semblant de normalité, mais surtout pour ne pas perdre la seule tête qu'ils se partagent. Ils sont cinq résidents réguliers, ceux qui sont présents le plus souvent. Il y en a d'autres, mais plus timides qui ne se montrent uniquement quand le moment le demande. Il y en a d'autres, plus sombres qui préfèrent guetter de loin. Bronwen est la personne d'origine, la propriétaire des lieux. Joan est la dominante, la plus présente avec Dagenhart. Artiste dévergondée dont le jeu préféré est la manipulation. Garce égoïste, elle est prête à tout pour obtenir ce qu'elle souhaite. Capable de tout. Absolument tout. Roscoe le bad boy. Le garde du corps de ces dames. Peu bavard, il préfère jouer avec son briquet qui n'émet plus aucune étincelle et surveiller. Le voyeur qui n'a pas peur d'utiliser ses poings. Cat, une gamine australienne. L'accent fort quand elle arrête de bafouiller. Sept ans pour la plus jeune qui ne se sépare jamais de Dog, son ours en peluche. Effrayée et pourtant si naïve. Martha, l'éternelle romantique. Timide aux joues souvent empourprées. Elle tombe amoureuse comme elle respire, l'adolescente vit des histoires d'amour à en perdre le compte et non réciproque. Ils font toujours ce qu'ils peuvent pour éviter de lui laisser prendre le contrôle, mais elle est rusée et son talent d'observation est utile. Il en reste d'autres, mais il est plus rare qu'ils atteignent le siège conducteur.

Sa plus grande crise remonte à dix ans. C'était la merde à l'intérieur. Toutes les lucioles frétillaient, certaines de panique et d'autres d'excitation. Elle a saisi les rênes sans prévenir. Elle, la luciole qui a perdu la raison ce fameux soir. Aucun n'a voulu prononcé son nom. Ils savent tous qui elle est et pourtant ils ne l'ont jamais dénoncée. Un pétage de plomb ou alors une vengeance parfaitement orchestrée. Le doute subsiste. Elle les a tués, empoisonnés, poignardés... Un carnage dont Bronwen a été accusée. Reconnue irresponsable de ses actes à cause de sa condition et de ses locataires.




001. Née dans le sang et les cris. Les draps immaculés sont devenus rouges. La mère-enfant déchirée de l'intérieur par le petit être ne demandant qu'à respirer. Fille d'un acheteur et d'une des gamines marchandises. Un cœur s'est éteint alors que l'autre a appris à battre. Un manque à gagner dont Bronwen a dû s'acquitter. Premier cadavre.

002. Personne ne veut de l'imperfection. Aucun homme ne veut d'une main où l'un des doigts n'est que moignon. Une idée stupide. Un stratagème complètement foiré. Ils ont imposé des gants pour cacher l'horreur, puis une prothèse lui donnant l'air de sortir d'un livre de science-fiction. Ça en excitait certains, en dégoûtait d'autres qui criaient à l'arnaque et à qui on offrait deux autres gosses pour acheter leur silence. Aujourd'hui, un dé à coudre couronne l'annulaire gauche.

003. Dagenhart et les plaisirs. Le manoir de l'innocence. Les soirées organisées avec les plus fortunés de la ville et de l'état. Un dîner parfait où le divertissement était assuré par les gamins. Les instruments de musique passant de mains en mains pour montrer les compétences de chacun. Le dessert puis les enchères. Les enfants vendus pour une nuit, pas plus. Laissés aux désirs vicieux des couples, des hommes, des femmes.  Liberté totale pour quelques billets en plus.

004. La musique comme don. Forcée à apprendre jusqu'à la perfection. La moindre fausse note punie. Du piano au violon en passant par la harpe. Avec un doigt en moins certains sont devenus plus difficiles à jouer voir même impossible alors ils lui ont appris à danser aussi pour combler les lacunes. Ils lui ont appris à séduire, battre des cils et flatter. Ils lui ont appris à manipuler.

005. Le manoir des Dagenhart à la une des journaux. La ville a fait connaissance avec la petite famille une fois cette dernière décimée. L'atrocité dévoilée au reste du monde. Personne n'avait entendu parler de tous les enfants. Certains n'ayant aucune existence légale. Une surprise pour tout le monde. Des rumeurs plus sordides les unes que les autres ont vu le jour, mais la fiction n'a jamais rattrapé l'atroce réalité.

006. La mémoire trouée. Les souvenirs sont cachés dans un coin du grenier poussiéreux. Certaines fois ils s'amusent à venir la torturer, mais elle sait les oublier. Fermer les yeux et attendre que l'obscurité engloutisse jusqu'à la dernière couleur de l'image. Elle sait de quoi son passé est fait, des nombreux doigts se baladant en elle, mais elle a préféré occulter les sensations et les odeurs. Un visage revient parfois, un masque, des yeux, un sourire, une voix, mais ils sont voués à disparaître comme les autres.

007. La peluche toujours au bout du bras et ça peu importe la personnalité. Ils aiment tous Cat, la jolie petite fille qui a besoin de son doudou. Il y a bien Roscoe qui n'aime pas se balader avec et Joan qui adore taquiner, mais le plus souvent ils se plient bien gentiment au besoin de la plus jeune. La peluche cache un trésor. Le ventre de l'ours regorge d'objets appartenant à chacune des personnalités et des larcins. Un stylo et un carnet pour Joan. Le dé à coudre de Bronwen. Le briquet vide de Roscoe. Un sac peluche qu'elle ne quitte pas.

008. Le sommeil est comme la mémoire. Capricieux. Il aime se faire désirer. Elle ne dort pas beaucoup, trop peu en réalité. Il lui arrive de faire des nuits blanches. Se retourner sur le lit où ironiquement elle se sent bien seule. Faire les cent pas dans sa prison nocturne. On lui accorde quelques cachets pour lui permettre une nuit de repos, mais ça a souvent des conséquences alors elle évite d'en parler. Il est préférable d'attendre l'épuisement que de perdre complètement le contrôle et les souvenirs.

009. Tic Tac. Ils ont tous un point commun. Obsédés par la moindre aiguille qui trottine. Bronwen plus que les autres, ça lui rappelle souvent la vieille horloge à balancier qui rythmait sa vie avant. Capable d'admirer le mouvement circulaire pendant de très longues minutes. Ça a aussi le don de la calmer dans les moments de panique. Tic Tac, il n'y a pas un bruit qu'elle aime plus que celui-ci.

010. Elle les entend. Pas tout le temps, mais souvent ils aiment lui rappeler qu'elle n'est pas seule. Bronwen n'est pas schizophrène et pourtant elle entend des voix. Rien que dans sa tête, ça résonne dans son crâne. Des fois elle n'en est pas certaine, elle pense que les gens autour peuvent entendre aussi, alors elle part s'isoler, s'enfermer. Ils commentent ses choix, se moquent ou la soutiennent. Bien plus que les voix, quelques fois ils arrivent à lui imposer un sentiment, une émotion ou même la pousser à faire quelque chose. De longues secondes où elle perd même le contrôle de sa propre personne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Mer 20 Juil - 12:11

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Mer 20 Juil - 12:13

A ajouter; Ambregris Delacroix

à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: From deranged to divine
Jeu 21 Juil - 14:47

Moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Jeu 21 Juil - 22:57

Tu as une idée ou besoin d'un lien spécial?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: From deranged to divine
Jeu 21 Juil - 23:22

Je n'ai pas réellement d'idées, mais on peut trouver ensemble!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Ven 22 Juil - 0:43

Elles sont vraiment différentes, Gillian est dans quel bâtiment? Comme ça, j'ai pas trop d'idée. Tu as une préférence pour le genre de lien? Positif ou négatif? Ce serait déjà une bonne piste pour commencer ou alors une des 'personnalités' qui te plait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 128
› DATE INSCRIPTION : 19/06/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Dim 24 Juil - 13:47

On est toujours voisine de chambre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Dim 24 Juil - 14:24

Bien sûr J'ai été lire ta fiche du coup!
Je me dis qu'on peut rajouter des détails à cette base. Je me dis que par exemple Roscoe pourrait aussi vouloir la protéger par exemple, à la surveiller un peu en mode vieux creep. De même que Joan pourrait aussi avoir un lien particulier (même si ce n'est pas réciproque), mais elle ne chercherait pas à l'emmerder ou à être méchante avec elle comme avec les autres. A vouloir faire d'elle sa 'seule' amie. Alors que pour Bron, elle pourrait n'être justement que sa voisine, une bonne connaissance, mais rien d'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: From deranged to divine
Dim 24 Juil - 17:53

Gillian est dans le bâtiment des jeunes, je crois.
Un lien négatif serait bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Dim 24 Juil - 19:35

Ok ok Si on part sur du négatif ce sera forcément Bronwen ou Joan (je vois pas Roscoe être méchant avec Gillian, elle n'a pas l'air bien dangereuse). Après je sais pas trop, soit c'est Joan et ce serait presque de la méchanceté gratuite, des moqueries, le regard hautain...ou alors Bronwen et là il faudrait une véritable raison ou alors elle lui rappellerait quelqu'un qu'elle n'aimait pas et c'est Gillian qui en fait les frais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: From deranged to divine
Lun 25 Juil - 17:18

Ouais, la deuxième idée est bien!! Gillian ne comprendrait pas pourquoi et tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Lun 25 Juil - 19:23

Celle avec Bronwen? Ce que je te propose: Gillian lui rappelle l'un des clébards (les enfants/ado qui vivaient avec elle) du manoir? Une gamine qu'elle ne supportait vraiment pas? Qui lui aurait fait une belle crasse et n'ayant pas eu le temps de se venger ou de passer à autre chose, elle s'en prendrait à Gillian les rares fois où leurs chemins se croiseraient. Forcément même si elle lui demande Bronwen ne lui dire rien, ça ne la regarde pas la petite Gillian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: From deranged to divine
Mer 27 Juil - 19:41

Ouais j'adore cette idée!! Je t'ajoute dans mes liens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 128
› DATE INSCRIPTION : 19/06/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Sam 30 Juil - 9:02

Citation :
Bien sûr  J'ai été lire ta fiche du coup!
Je me dis qu'on peut rajouter des détails à cette base. Je me dis que par exemple Roscoe pourrait aussi vouloir la protéger par exemple, à la surveiller un peu en mode vieux creep. De même que Joan pourrait aussi avoir un lien particulier (même si ce n'est pas réciproque), mais elle ne chercherait pas à l'emmerder ou à être méchante avec elle comme avec les autres. A vouloir faire d'elle sa 'seule' amie. Alors que pour Bron, elle pourrait n'être justement que sa voisine, une bonne connaissance, mais rien d'autre

J'adore ce rajout d'idée, surtout que Chri, au début, ne va pas comprendre les trois voix qui se mélangent à côté de sa chambre (j'imagine que quand elle change de personnalité, elle change aussi de voix ) et surtout elles ne se seraient pas encore vu, enfin dans le sens où elles se croisent sans jamais se parler. Chri n'imagine pas du tout que la mignonne Bro héberge un village dans sa tête et ça pourrait être amusant qu'elle s'en rende compte le plus tard possible. Assister à sa métamorphose en direct en fait
Surtout qu'elle va s'attacher aux trois personnes et se dire que c'est bien triste qu'ils ne vivent que dans un seul corps. Et je pense que grace à Bro elle va se remettre à dessiner, tout ce qu'elle imagine par rapport à elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 39
› DATE INSCRIPTION : 27/07/2016



Sujet: Re: From deranged to divine
Mar 2 Aoû - 10:17

Hey! En attendant de craquer pour la série de l'été... Si tu le veux bien, il nous faut un lien. En même temps, t'as pas vraiment le choix, et il sera forcément négatif puisque Isaac aime Gillian (a) n'aime pas la méchanceté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Sujet: Re: From deranged to divine

Revenir en haut Aller en bas
 
From deranged to divine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Academy-divine
» Le Rêve de la Mélodie Divine
» Magie profane et divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDIOUS :: INSIDIOUS :: BLOOD UNDER YOUR NAILS :: LIENS-
Sauter vers: