AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
identikit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: identikit
Mer 20 Juil - 22:27

Desert Island Disk




CARIBOU
caribou, ou plutôt camille, vingt-deux ans, pour l'instant, je passerai un peu tous les jours, j'ai craqué tout de suite, j'ai réfléchi à mon personnage, j'ai hésité, je me suis lancée, j'aime ce fuchsia, longue vie à insidious, vous avez fait du joli boulot, comme toujours, je pose ma tente.

© CRIPSHOW
nom : Laeddis, ça faisait rire tout le monde quand il était petit, parce que Laeddis ça fait Ladies, alors on n'arrêtait pas de l'appeler Lady, même son frère s'y était mis, après quelques coups de poing bien placés, pour montrer sa valeur, ce surnom est devenu une marque de fabrique, un sarcasme, une gentillesse. ▲  prénom : Louison, c'est encore un prénom de fille, comme si on avait voulu lui arracher sa virilité dès la naissance, c'est peut-être pour ça qu'il a fini par accepter Lady, c'est tout aussi bien que Louison, mais il l'aime son prénom, son côté un peu androgyne et original, ce truc en plus, qui met les autres dans le doute.  ▲  âge et date de naissance : Trente-trois ans, le dix janvier, l'âge du Christ quand il est mort et qu'il a ressuscité, alors lui aussi il est mort mais il a survécu, intact. ▲ statut civil : Marié, ce n'était pas vraiment prévu de lui mettre la bagu au doigt, c'est arrivé comme le reste, à une vitesse inimaginable, il a rien vu venir qu'il avait cette anneau au doigt, un anneau beau en plus, de l'or blanc, plutôt fin, il l'aime bien cette bague. ▲  orientation sexuelle : Bisexuel, il a toujours un peu navigué dans toutes les eaux, sans aucun complexe, un coup par là, un coup par ci, et les conséquences jetées au dessus de l'épaule, avec une simplicité qui frise l'inconscience. ▲  metier : Barman, c'était tout ce qu'il avait trouvé à faire après un long chemin à tout essayer, à tout rater, c'était pas si mal à la fin, il aimait bien même, puis il a tout plaqué, encore une fois, pour mieux recommencer, parce qu'on le lui demandait si gentiment, et qu'il n'a jamais été vraiment attaché à sa propre condition. ▲  situation familiale : Sa femme, c'est tout ce qui lui reste maintenant, c'est bien malheureux, mais il l'aime bien sûr qu'il l'aime, sinon tout ça n'aurait plus aucun sens. ▲  traits de caractère : anxieux, doux, inconstant, sarcastique, sociable, jaloux, ambitieux, avenant, volcanique, secret. ▲  groupe : martyr, accusé de complicité de meurtre ▲  crédits : cripshow, ...

FUL STOP



Tes tics/manies
Tes envies de liens


 

(un) Il porte toujours le médaillon de baptême autour de son cou, une chaîne en or et un médaillon à l'effigie de la Vierge, caché sous ses vêtements, mais au verso ce n'est pas son nom qui est gravé dans l'or, les lettres finement tracées de Alois Laeddis, ils s'étaient échangés leur médaillon avant, parce que l'un est l'autre, l'autre est l'un, et les différences sont indifférentes. Il ne l'enlève jamais, comme si l'or s'était attaché à son corps, une part de lui immuable. C'était le but de l'échange, être avec l'autre où qu'il soit. Mais c'est un peu comme une malédiction aussi. (deux) Il porte à son annulaire gauche l'anneau en or blanc de son mariage. Il est fin, se confond presque avec la couleur de sa peau. Il joue avec, le fait tourner autour de son doigt, mais ne l'enlève jamais. Ils ont tenté de l'enlever quand il est entré dans l'institut, mais il a hurlé, alors on le lui a laissé. Parfois, il a des sursauts d'angoisse, le cherchant frénétiquement, frottant son doigt, et il ne le sent pas, il n'est plus là. Et il tourne autour, et le voilà rassuré. Et parfois, il n'y pense même plus et il est étonné de le voir là, à son doigt.(trois) Il ne fume que deux fois par jour, le matin en se réveillant, et le soir juste avant de se coucher. Seul, dehors, en marchant de préférence. Les seuls moments de solitude qu'il s'accorde, juste quelques minutes, il fait durer le plaisir, il fait durer la cigarette, elle s'éteint presque parfois, face à sa lenteur. Son petit rituel qui fait sourire, mais ça ne permet même pas de se libérer des angoisses, parce que son cerveau continue à remuer la même merde, alors que la nicotine tente en vain de l'apaiser, et ça c'est tous les jours. (quatre) Il a un talent caché, qu'il a fait profiter à peu de personne. Ce talent qu'il a en plus. Ce talent que même l'autre n'a pas pu lui prendre. Son truc en plus. Ses doigts sur le piano, agiles et assurés, qui courent d'un bout à l'autre sans une fausse note. Les notes qui s'impriment dans son cerveau et qui n'y partent jamais. Le répertoire sur sa rétine tatoué. Il pianote souvent dans le vide, parce que le piano est resté dans le séjour des parents, et les parents il ne les voit plus, alors le piano non plus. Mais sur le bar, sur l'évier, sur le volant, ses doigts bougent encore, et font du bruit dans le vide. Il sifflote l'air pour être moins étrange. (cinq) Quand il fait une crise, la seule chose qui l'en sort c'est un choc thermique. C'est la seule chose qu'il a trouvé pour reprendre conscience de lui-même, instinctivement. Il lui est déjà arrivé de se brûler la paume de la main sur la plaque de cuisson. Ce fut douloureux mais efficace. Parfois il se contente de peu, juste de l'eau froide sur son visage, mais parfois il a besoin de plus, il a besoin d'un réel choc. Et bien souvent il ne peut se l'administrer qu'à lui-même, il ne peut attendre de l'aide de personne, parce que ça ne se voit pas qu'il n'est plus en lui-même, aucun signe extérieur. Il n'est plus là pour lui, mais il est bien présent pour les autres. Et c'est ça qui lui fait peur, il n'a même pas besoin d'être ici pour exister. (six) Il a très peu d'affaires personnelles, rien ne lui appartenait alors il a tout laissé derrière lui quand il a été emprisonné, il n'a que très peu d'habits, que très peu d'objets précieux, que très peu de souvenirs. Il est venu ici quasiment vide de tout. Il a juste elle pour se rappeler de sa vie, qui n'est même pas la sienne. Et cette photo dans son porte-feuille, d'elle et de lui, tout sourire. Et sur cette photo, même si c'est bien son visage, ce n'est même pas lui, encore une fois. (sept) Il donne rarement son avis sur quelque chose, et quand il prend position, il prend souvent la position de quelqu'un d'autre, de lui ou d'elle, et on l'entend bien, parce qu'il vous explique de a à z pourquoi ils ont bien raison de penser comme ça. Avant, ce n'était pas comme ça, il était l'indépendance même, il avait un avis sur tout, et il y tenait jusqu'à la violence. Maintenant il se cache derrière leur visage et il n'utilise plus ses poings. (huit)  Il prend sur lui, il garde sa colère et son irritation pour lui. Il ferme les poings et il se passe la langue sur les lèvres, se mord l'intérieur de la joue, fixe un coin de la pièce de ses yeux bleus et attend juste que ça passe. Puis un jour ça va exploser, et ça ne sera pas beau, parce qu'il ne contrôle plus rien, il agit et il n'est déjà plus là. C'est pour ça qu'il prend sur lui, qu'il ne frappe plus, il a pris peur de lui-même, il ne sait pas s'il a encore des limites, parce que quand il est absent, qui va lui dire de s'arrêter à son corps étranger. La passivité n'est pas dans sa nature, c'est venu avec le reste. (neuf) Parfois il est heureux d'être ici et de ne plus être à l'extérieur. Il arrêtera peut-être de rater sa vie comme ça. (dix) Même s'il n'en a plus envie, il lui sourit encore, à elle, pour la rassurer. Et il sourit aux autres, parce que lui souriait tout le temps, et ça lui réussissait, jusqu'au jour où.




Une partie pour faire vivre votre personnage, des tic et manies, ça peut-être n'importe quoi, tout ce que vous voulez. Nous en demandons cependant 10 pour développer un peu. Inter has ruinarum varietates a Nisibi quam tuebatur accitus Vrsicinus, cui nos obsecuturos iunxerat imperiale praeceptum, dispicere litis exitialis certamina cogebatur abnuens et reclamans, adulatorum oblatrantibus turmis, bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.




Dernière édition par Louison Laeddis le Mer 20 Juil - 22:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: identikit
Mer 20 Juil - 22:28

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: identikit
Ven 22 Juil - 0:45

Ma bouche t'attend Bon du coup, tu veux toujours de Roscoe? Le bad boy de la bande?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 16:41

Ce Roscoe m'inspire, ouai. On pourrait se trouver un truc un peu étrange, du genre, ils ont l'habitude de se mettre sur la gueule pour relâcher la pression mais c'est plus de la camaraderie qu'autre chose, même si parfois ça va trop loin, et qu'ils se font vraiment mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 17:01

Comme deux gamins qui se chamaillent? J'aime bien l'idée, Roscoe pourrait justement se relâcher un peu avec Louison, ne pas être tout le temps sur ses gardes ou garder la distance. D'habitude il est plus du genre dans son coin, à observer et dévisager tout le monde. Il parle pas beaucoup, mais justement Louison pourrait être son pote et un des seuls à pouvoir profiter d'un Roscoe plutôt cool, même si faut pas non plus le chercher Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 18:14

On pourrait dire que ça a commencé avec une bagarre dans les règles, parce que justement Louison l'aurait cherché, et comme aux deux bonhommes ça leur aurait fait du bien d'en venir aux poings avec quelqu'un, ils se seraient rapprochés, bizarrement, jusqu'à avoir une sorte d'amitié qui n'engage pas beaucoup de paroles, assez fragile, et avec toujours quelques coups de poing perdus alors ? Et Louison aurait appris les limites de Roscoe et en jouerait un peu, quand il aurait besoin de juste se délivrer de toute la pression, il irait trop loin exprès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 19:43

Oui je vois, ça me plait! Cette idée correspond à Roscoe. Louison lui permettrait de se défouler car mine de rien son rôle est assez important et stressant. C'est un job à plein temps  Et si en plus Louison joue avec lui pour justement l'énerver c'est encore mieux. Roscoe tentera de résister, mais il n'y arrive pas longtemps donc soit une des filles prendraient le contrôle ou Louison devra subir les foudres du mâle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 21:02

Oh chouette, je vois parfaitement Louison être déçu mais ne voulant pas le montrer quand c'est une des filles qui se pointe, et même partir de suite et l'ignorer, parce que les filles ça lui rappelle invariablement sa femme, et c'est sa femme qui lui met la tête à l'envers la plupart du temps parfait, parfait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 21:15

Mooh le pauvre mais faut pas qu'il s'inquiète, au retour de Roscoe il aura le droit à sa fessé Je pense que les filles ne poseront pas de problème, peut-être qui risque de le suivre partout et pas comprendre (mais c'est une enfant alors bon...) et Joan si elle veut l'emmerder. Bronwen le regardera sans doute partir en haussant les sourcils . Du coup on se fait un rp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 40
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 21:25

il essayera d'être gentil avec elles, je pense, mais ça sera compliqué s'il était venu pour se battre pour le rp, avec plaisir ! je ou tu commence(s) ? une petite idée d'un lieu ou d'une situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 71
› DATE INSCRIPTION : 17/07/2016



Sujet: Re: identikit
Dim 24 Juil - 22:11

S'il est méchant il y a un risque que Roscoe revienne en force Je dois commencer celui pour Ambregis, donc si tu es libre je veux bien que tu t'en occupes, sinon je le ferai après. Louison est dans quel bâtiment? Pour le lieu je sais pas trop et pour la situation, Louison qui va chercher Roscoe et ensuite on laisse le rp se faire tout seul?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Sujet: Re: identikit

Revenir en haut Aller en bas
 
identikit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDIOUS :: INSIDIOUS :: BLOOD UNDER YOUR NAILS :: LIENS-
Sauter vers: