AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 
alone together (michael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

› MESSAGES : 16
› DATE INSCRIPTION : 19/07/2016



Sujet: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:14

m a d n e s s




exogenesis
seize ans, toutes mes dents ... j'suis totalement accro aux forums, quelques personnes me connaissent déjà d'ailleurs   du coup je suis déception parce que je pensais que ma plume allait me trahir, mais faut croire que non  .

© schizophrenic
nom : curtis glisse sur les lèvres d'un gosse apeuré par les coups d'un père accusateur, patronyme qui terrifie l'animal perdu dans la jungle sauvage d'un monde morne et sans saveur, d'un monde trop lent et trop idiot.  ▲  prénom : tel michael l'archange, l'enfant évolue dans ce monde accablant, douce ironie de deux parents aussi bêtes l'un que l'autre et qui n'ont que faire des belles histoires venues d'en haut, ailes arrachées à la naissance pour un ange déchus de son petit monde paisible et sans problèmes, plongé par mégarde dans les enfers de l'incompris. ▲  âge et date de naissance : ricane l'enfant du haut de ses vingt-trois ans, monsieur je-sais-tout qui s'autorise parfois à défier ses aînés moins intelligent que lui, c'est un quatorze février qui l'a vu naître, encore une fois la vie se fiche de lui. ▲ statut civil : célibataire, son esprit est trop occupé que pour se soucier de besoins primaires et bestiaux, il n'a besoin de personne dans sa vie. il ne voit pas le principe de s'enticher d'une autre personne à ses côtés alors que même les animaux sont plus intéressant que les humains. ▲  orientation sexuelle : sans doute asexuel il n'a encore jamais ressentit le moindre désir ou la moindre attirance pour qui que ce soit, homme ou femme, personne n'a su capter son attention pour le moment. ▲  metier : il voudrait se dire étudiant mais son niveau est bien supérieur à celui des jeunes de son âge et les piètres cours servit dans l'hôpital ne lui servent guère, alors il laisse une de ses passions prendre le dessus et photographie tous ce qu'il trouve intéressant. ▲  situation familiale : maudit l'enfant différent et trop intelligent, seul et unique gosse que l'on rejette loin, alors que ses parents ne sont plus rien pour lui. ▲  traits de caractère : intelligent - hypersensible émotionnellement - franc - impulsif - manque de diplomatie - solitaire - mâture - incompris - naïf - enfantin par moment - en manque cruel d'affection - manque de confiance en soit - comprend très mal le second degrés - prend tout pour soit - se vexe facilement - plus ou moins rancunier - rêveur - utopiste - perfectionniste. ▲  groupe : the soldier ▲  crédits : schizophrenic, tumblr.

let's be alone together



Ta maladie
Tes tics et manies



→  le terme « surdoué » est un néologisme employé pour la première fois en 1946 à Genève par le docteur Julian de Ajuriaguerra pour désigner un enfant « qui possède des aptitudes supérieures qui dépassent nettement la moyenne des capacités des enfants de son âge. »

doué qu'il est le gamin. sans doute trop, oui, c'est ça, il est trop doué le gamin. deux années d'avance c'est sans doute trop, ou alors pas assez pour certains, pourquoi s'arrêter en si bon chemin, alors que les portes des plus grandes écoles lui étaient ouvertes ? lui même ne sait pas, n'est que spectateur de cet esprit trop complexe dont il ne comprend pas les nuances, il est victime de cette intelligence et de cette imagination débordante. l'esprit est complexe, l'esprit est trop rapide, l'information se déplace trop rapidement, ça ne s'arrête jamais, ça fourmille dans la caboche alors que les connexions nerveuses sont trop nombreuses, l'enfant est assaillit par tout cela, jour et nuit, ça ne s'arrête jamais, il est le pantin que l'on manipule à sa guise alors qu'il n'arrive pas, ne comprend pas lui-même pourquoi il est différent des autres.

l'hypersensibilité désigne une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, voire « exagérée ou extrême »

aucun filtre, rien qui ne permet à l'enfant de gérer le flot d'émotions qui l'assaillent, tous les jours, tout le temps, c'est devenu un enfer dans sa tête, alors qu'il n'a aucune barrière, qu'il prend tout pour lui, tout le temps. chaque petite remarque est blessante, qu'elle soit au second ou au premier degrés, il ne fait pas la différence, jamais. ses sens sont exacerbés, la lumière le dérange alors qu'il ne supporte pas de laisser ses doigts courir le long d'un mur fraîchement repeint, tout son corps tremble sans qu'il ne le contrôle. il ne contrôle pas ses émotions, capable de passer du rire aux larmes en quelques secondes à peine, il est animé par ses sentiments et ses sensations. il est sensible, trop sensible pour ce monde.

l’automutilation est caractérisée par des blessures et dommages physiques directs, sans intention suicidaire.

quelque chose ne va pas, quelque chose cloche, son sang est mauvais, il est impur, il le transforme, c'est à cause de ce sang qui coule dans ses veines qu'il est comme ça, différent, le gosse, c'est ce qu'on lui a mit dans le crane, ce qu'on lui a enfoncé loin dans la caboche, sans qu'il ne puisse s'en sortir, perdu dans les méandres de ses pensées désorganisées, alors il a commencé à faire ce qui lui semblait le mieux, ses doigts enroulés autour d'un couteau de cuisine, les bras entaillés, le carmin qui s'échappe, qui file alors que la douleur prend possession du corps, les marques à vie sur les bras, sur le torse aussi, le corps tremblant et la peau trop pâle maculée de tâches sanguines, lavées par l'eau qui coule son corps ensuite, nettoie l'acte qui laisse le gosse tremblant, les bras entourés de quelques compresses rougissant trop rapidement.





→ l'oeil vif et affiné pour sa passion première : la photographie. la beauté du monde à travers son oeil, il ne quitte presque jamais son appareil, le tout premier, celui qu'il s'est acheté comme il pouvait. le gamin gambade des après-midi entière dans la nature pour immortaliser ce qu'il trouve le plus beau. parfois il se prend à capter les nuances d'une âme humaine dénudée de saveur, il se sert des autres comme modèles, parfois à leurs insu.

→ sur la peau trop pâle de ses poignets se dénote de nombreuses cicatrices plus ou moins récente, faites au couteau ou à l'aide de tout objet coupant, ses bras ont été rougis par le carmin s'écoulant lentement, fixé d'un oeil embrumé, la douleur se répandant lentement au travers du corps impur. son torse n'a pas non plus était épargné et encore aujourd'hui on lui confisque la plupart des objets coupants à sa proximité.

→ une solitude apaisant pour l'enfant qui n'a besoin de personne dans sa vie, il est très bien seul et se débrouille comme il le peut. il ne connaît pas l'aide et on ne lui en a jamais offerte, à part peut-être à l'hôpital, mais même dans ce lieu censé l'aider, il se refuse à un quelconque contact humain, il parle le moins possible, observe les autres de loin.

→ son imagination est débordante, il lui suffit de fermer les yeux pour voir apparaître des visages connus ou non, pour créer des histoires dont il est le maître, parfois il imagine l'avenir, met en scène sa propre vie sans le vouloir, inconsciemment, il se retranscrit lui-même dans ces moments ou il semble dans son monde.

→ l'écriture lui scie plutôt bien, il s'oubli, s'amuse à inventer de nombreux personnages qu'il articule comme bon lui semble, bien souvent malheureux comme il peut l'être. il a horreur de parler de ses activités, il a peur qu'on le prenne pour un fou, pour un schizophrène, alors il gratte quelques fois le papier, la nuit, le plus silencieusement possible alors qu'un rayon de lune éclaire la fenêtre sur laquelle il est penché.

→ aux lèvres la cigarette se pend, du moins lorsqu'il arrive à dissimuler le paquet dans sa chambre assez longtemps sans que l'on le lui subtilise. son camarade de chambre n'en dit rien, car cela l'arrange aussi, tuerie silencieuse de quelques panache de fumées avalées sans penser aux conséquences.

→ dans l'esprit glisse la douce voix maternelle qui berçait ses nuits, comptines dont il se rappelle mot pour mot, qu'il murmure parfois quand la solitude le prend au tripes et qu'il a l'impression que l'imposante bâtisse qu'est l'hôpital se referme sur son frêle corps. quelques mots murmurés contre son oreiller qui le calme étonnement rapidement, il ferme les yeux, se projette des années en arrière, nourrisson de quelques mois à peine, ces quelques paroles lui paraissent d'une limpidité déconcertante.

→ à la musique l'enfant accorde beaucoup d'importance, sans doute même un peu trop. depuis tout petit le gosse rêve d'apprendre à jouer d'un quelconque instrument, mais son rêve s'est essoufflé avec le temps, pas assez d'argent, ce n'était pas la priorité de ses géniteurs que de voir leur fils unique s'épanouir derrière le clavier d'un piano ou les cordes d'un violon. tout cela ne reste qu'un rêve lointain qu'il a terminé par enfouir au plus profond de lui.

→ les nuits se font trop courte et trop longue, l'enfant ne ferme pas l'oeil, tantôt assaillit par des cauchemars, morphée semble le fuir, alors que ses prunelles se fixent sur le plafond de sa chambre, il a beau tenter ce qu'il veut, il n'y arrive pas et finit bien souvent par écrire ou tenter de sortir alors que la lune est haute. mais lorsqu'il lui prend l'envie de voir le monde endormis, il est bien vite rattrapé par la réalité et ramené de force dans sa chambre.

→ il était comme tous les enfants, aspirait à devenir pompier ou astronaute, des rêves juvéniles dans les yeux brillants d'un gosse qui ne demande que ça, de rêver. pourtant le rêve c'est bien vite transformé en cauchemars, quand on a suggérer à  ses parents de lui faire sauter une classe, puis une seconde, avant de lui faire passer des tests de QI. 142, c'est le chiffre qui est tombé et alors l'ange a perdu ses ailes pour s'enfoncer dans l'enfers d'un monde trop lent pour lui.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 16
› DATE INSCRIPTION : 19/07/2016



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:14

les femmes

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.



Dernière édition par Michael Curtis le Jeu 21 Juil - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 16
› DATE INSCRIPTION : 19/07/2016



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:15

les hommes

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.


PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.

PSEUDO

Ici tu écris le résumé de ton lien. bellicosus sane milesque semper et militum ductor sed forensibus iurgiis longe discretus, qui metu sui discriminis anxius cum accusatores quaesitoresque subditivos sibi consociatos ex isdem foveis cerneret emergentes, quae clam palamve agitabantur, occultis Constantium litteris edocebat inplorans subsidia, quorum metu tumor notissimus Caesaris exhalaret.



Dernière édition par Michael Curtis le Jeu 21 Juil - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 16
› DATE INSCRIPTION : 19/07/2016



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:15

à vous les chatons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:19

Ne m'oublie pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 16
› DATE INSCRIPTION : 19/07/2016



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:23

t'inquiète pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:25

Alors notre lien exacte est que Gillian est intriguée par Michael. Elle veut plus le connaître, mais il se renferme plus sur lui et, têtue comme elle est, elle voudra persévérer, percer sa carapace?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 16
› DATE INSCRIPTION : 19/07/2016



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 17:29

yep, elle serait venue le voir, intriguée de le voir toujours seul et il se serait plus renfermé sur lui qu'autre chose, mais têtue comme elle est, Gillian elle lâcherait pas l'affaire pour le connaître un peu plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

› MESSAGES : 66
› DATE INSCRIPTION : 18/07/2016
Age : 24



Sujet: Re: alone together (michael)
Jeu 21 Juil - 19:05

Ok!! On se fait un RP?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


Sujet: Re: alone together (michael)

Revenir en haut Aller en bas
 
alone together (michael)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Michael CORNER
» Michael Jackson
» De Michael Jackson à la burqa, l'actu de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSIDIOUS :: INSIDIOUS :: BLOOD UNDER YOUR NAILS :: LIENS-
Sauter vers: